E


E
   Prosodie
   La voyelle "e", non seulement est tantôt longue et tantôt breve, mais elle a plusieurs sons, l'"e" est muet et féminin, quand il n'a qu'un son sourd, comme dans "gloire"; cette espece d'"e" ne commence jamais un mot; il ne se trouve pas dans plusieurs syllabes de suite, à moins que ce ne soit des mots composés; ainsi que "revenir", "redevenir"; il faut en excepter, "chevelure", "ensevelir"; et jamais, sur-tout, à la fin du mot. C'est pour cela que les verbes dont la pénultieme est muette à l'infinitif, comme "appeler", "concevoir", prennent dans les temps qui finissent par l'"e" muet, ou un "e" masculin ou la diphthongue "oi": "j'appelle", ils "conçoivent". Par cette même raison, quoiqu'on dise "j'aime", on dira, "aimé-je?"
   L'"e" moyen, comme dans "pere", ne prend point d'accent, parce que cet accent seroit inutile, l'"e" ne pouvant pas se prononcer autrement; il seroit même vicieux, parce qu'il donneroit un son trop grave, comme dans "procès".
   On prononce trop ouvert le premier "e" du mot "acheve"; il est moyen à cause du voisinage de l'"e" muet. L'"e" ouvert se marque d'un accent grave, ainsi que dans "abcès". L'"e" plus ouvert prend l'accent circonflexe qui indique suppression de lettre et allongement de syllabe, ainsi que dans "tête". L'"e" fermé prend un accent aigu, comme dans "vérité"; si cet "e" est suivi de l'"x", il rejette l'accent, comme dans "examen". Dans les verbes en "er", l'"e" se prononce fermé, et l'on ne le fait pas sentir, à moins qu'il ne soit suivi d'un mot commençant par une voyelle. Dans "item", "amen", "hymen", "examen", on fait sonner la consonne finale.

Dictionnaire grammatical du mauvais langage. . 2014.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.